Entreprendre l’avenir

Entreprendre
l' avenir

Gouvernance

Conseil académique

Le Conseil académique de l’ESG se prononce sur tout ce qui concerne le gestion académique de l’École, notamment sur les questions relatives aux études et à la recherche qui sont sous sa responsabilité.

En plus des membres d’office, soit le doyen et les vice-doyens de l’École, il est constitué de 16 membres, nommés par leur unité respective, représentant le corps professoral, les chargés de cours, les employés de soutien, ainsi que les étudiants de l’École. À titre d’observateurs réguliers, on y compte les adjoints du doyen et des vice-doyens, ainsi que le secrétaire du doyen.

*Le mandat du Conseil académique est décrit en détail à l’article 8.3.2 du Règlement de régie interne (no 2) de l’Université.

Comité exécutif

Le Comité exécutif de l’ESG exécute les mandats que lui confie le Conseil académique. Il fait rapport de ses activités au Conseil académique qui peut renverser ou modifier ses décisions à la condition que ne soient pas affectés les droits des tiers découlant de l’exécution de ces décisions.

Le Comité exécutif peut être amené à prendre des décisions urgentes pour le bon fonctionnement de l’École dans lequel cas il devra aviser le Comité de régie et le Conseil académique dans les plus brefs délais.

Il est composé du doyen, des vice-doyens et du directeur administratif.

Comité de régie

Le mandat du Comité de régie de l’ESG consiste à assister et conseiller la direction de l’École sur toute question relevant de ses responsabilités en matière de gestion courante, concernant ses ressources humaines, financières et matérielles, tant sur le plan stratégique que sur le plan opérationnel.

Il est composé de 13 membres, dont le doyen, les vice-doyens, le directeur administratif, ainsi que les 8 directeurs de département de l’École.

Comité-conseil

Le mandat du Comité-conseil de l’ESG consiste à conseiller la direction de l’École sur les grands axes de développement que l’École doit poursuivre et sur les meilleures stratégies pour atteindre ses objectifs.

Il est formé de dix représentants du milieu des affaires, du doyen, des vice-doyens et du directeur administratif.

Comité de coordination des études

Le Comité de coordination des études de l’ESG est l’organe qui analyse les enjeux transversaux de l’ensemble des programmes de l’École. Il peut être sous-divisé en sous-comité de coordination des études de premier cycle et en sous-comité de coordination des études de cycles supérieurs selon la nature des sujets à l’étude.

Il est constitué du vice-doyen aux études qui le préside et des directeurs de programmes concernés, ainsi qu’à titre d’observateurs, des coordonnateurs des programmes.

Comité consultatif international

Le Comité consultatif international de l’ESG tire son mandat de la Politique internationale de l’ESG. Ce mandat consiste à :

  • assumer une fonction‐conseil dans l’identification des enjeux internationaux, des options stratégiques possibles, des objectifs visés notamment quant aux régions géographiques à prioriser et des moyens à mettre en place pour atteindre les objectifs fixés
  • établir les critères d’évaluation pour l’approbation des projets
  • proposer des mesures, ainsi que des mécanismes d’organisation, d’évaluation et de financement nécessaires au développement des activités internationales et ce, en conformité avec les principes de la présente Politique et selon les ressources humaines et financières disponibles
  • veiller au suivi de la Politique internationale de l’ESG et faire les recommandations qu’il juge utiles

Il est formé du vice-doyen à l’international qui le préside, du doyen, des autres vice-doyens et d’un professeur-conseiller aux partenariats internationaux de l’ESG. De plus, six membres sont nommés par le Comité de régie pour des mandats d’un an renouvelable, représentant les programmes de premier cycle, les programmes de cycles supérieurs, la recherche, le volet étudiant, ainsi que les relations avec le milieu des affaires.

Comité de discipline facultaire

Le Comité de discipline facultaire de l’ESG a la responsabilité d’enquêter sur les signalements relatifs aux infractions qui lui sont rapportées et, le cas échéant, d’imposer à l’étudiant les sanctions appropriées.

Il est composé de quatre membres, nommés par le Conseil académique, soit plus précisément de deux professeurs et d’un chargé de cours, ainsi que d’un substitut appelé à agir en cas d’incapacité d’un autre membre ou de conflit d’intérêt de l’un des membres.

*Le comité de discipline de l’ESG tire son mandat du Règlement no 18 de l’Université.

Comité de la recherche

Le Comité de la recherche de l’ESG a pour mandat de :

  • participer à l’élaboration d’une politique de développement de la recherche et d’en proposer le contenu au Vice-décanat à la recherche et au Conseil académique
  • formuler des recommandations au Vice-décanat et au Conseil académique quant à la création d’unités structurées de recherche (centres et institutions) et chaires de recherche
  • formuler des recommandations au Vice-décanat et au Conseil académique sur la politique et les mécanismes de financement interne de la recherche
  • veiller au respect des normes déontologiques de la recherche imposées par l’Université et les organismes subventionnaires canadiens et québécois et formuler les recommandations nécessaires au Vice-décanat et au Conseil académique

Il est constitué d’office du vice-doyen à la recherche qui préside le Comité, de huit professeurs-chercheurs nommés par leur assemblée départementale respective, ainsi que de quatre membres nommés par le vice-doyen à la recherche, soit un directeur de programme de doctorat, un directeur de centre institutionnel de recherche, un titulaire d’une Chaire de recherche du Canada et d’un titulaire d’une Chaire institutionnelle de recherche.

Comité facultaire de gestion des locaux

Le Comité de gestion des locaux de l’ESG a pour mandat de :

  • veiller à l’application de la politique institutionnelle (politique no 39)
  • optimiser l’utilisation des locaux académiques, des laboratoires, des locaux de bureau et des labora¬toires de recherche, et en arbitrer la répartition et l’usage au sein de l’École, en collaboration avec la communauté de l’ESG

Il est formé du doyen, des vice-doyens, du directeur administratif, des directeurs de départements, ainsi qu’à titre d’observateur, du directeur de la planification des espaces du Service des immeubles et équipements.

Comité de gestion des technologies de l'information (TI)

Le comité de gestion des TI a pour mandat :

  • orienter le choix des projets de développement TI à l’École et s’assurer de l’alignement entre les TI et le Plan stratégique de l’École
  • contribuer à la définition de la gouvernance TI de l’École, en lien avec l’UQAM
  • harmoniser les rôles et responsabilités entre les différents services impliqués dans la gestion et l’opération des technologies à l’École et avec l’UQAM (SITEL, SAV, SIE, bibliothèques, etc.)
  • coordonner et planifier les ressources humaines, matérielles TI et budgétaires nécessaires à la réali¬sation des mandats du Carrefour technologique de l’ESG
  • établir les priorités en matière de soutien TI facultaire :
    • à l’enseignement, notamment la formation hybride et à distance
    • à la recherche
  • discuter des priorités du laboratoire sectoriel de l’ESG UQAM, en lien avec les besoins de l’École
  • planifier la gestion et le développement des technologies audiovisuelles et multimédia à l’École, dont les salles de cours médiatisées
  • identifier les priorités et les outils nécessaires à la gestion du cycle de vie des étudiants à l’École, de la gestion des études à la gestion des relations avec les diplômés

Il est composé d’un professeur spécialiste des technologies de l’information qui préside le Comité, du doyen, des vice-doyens, du directeur administratif, d’un étudiant et d’un chargé de cours aguerris en matière de TI, du responsable du Carrefour technologique, d’un représentant du SITEL et du SAV.

Assemblée départementale

Les fonctions des assemblées départementales de l’ESG sont de décider, dans les limites de sa juridiction et sous réserve des dispositions de la convention collective, des règles académiques et administratives nécessaires à la bonne marche et aux orientations départementales (article 1.16).

L’Assemblée départementale désigne l’assemblée de toutes les professeures, tous les professeurs rattachés à un département.

Comité de programme

Le comité de programme est l’organe qui assume la responsabilité générale d’un programme ou de programmes regroupés. En conformité avec les règlements no 5 et no 8 et la Politique no 23 de l’Université, le comité de programme a notamment pour mandat de :

  • élaborer, évaluer et réviser le programme dont il a la responsabilité
  • établir les conditions d’admission dans le programme en respect des règlements institutionnels et des orientations du Conseil académique
  • définir les objectifs et les approches pédagogiques permettant l’atteinte des objectifs du programme, dont le format des cours, l’enseignement en présentiel, hybride ou à distance ou certaines méthodes pédagogiques particulières
  • évaluer les enseignements auprès des étudiants et transmettre les résultats aux enseignants et à la direction des départements concernés

Chaque comité de programme est composé de professeurs des départements offrant des cours dans le programme et d’un nombre égal d’étudiants de ce même programme. Le nombre de membres est régi par les règlements no 5 et no 8 de l’UQAM. Si le nombre maximum de sièges est insuffisant, le programme peut se doter d’une politique de rotation des professeurs.

Aux cycles supérieurs, le comité de programme se dote d’un sous-comité d’admission et d’évaluation (SCAE) qui a pour mandat de sélectionner les candidats à l’admission et de superviser les processus d’évaluation des activités de recherche.

Conseil des diplômés de l'ESG

Pierre angulaire des relations de l’ESG avec le monde des affaires, le Conseil des diplômés de l’École des sciences de la gestion a comme mandat de :

  • renforcer le sentiment d’appartenance et de fierté de ses étudiants et de ses diplômés envers l’École, notamment en consolidant les liens avec les diplômés et les milieux socio-économiques en mettant de l’avant des activités favorables au réseautage et à l’avancement professionnel des diplômées et diplômés (gala, conférences, webinaires, retrouvailles, etc.)
  • renforcer la notoriété et l’image de marque de l’École au Canada et dans le monde, notamment en communiquant le positionnement de l’ESG auprès de différents milieux socio-économiques
  • continuer à développer l’autonomie financière de l’École et de son Réseau des diplômés, notam-ment en appuyant l’organisation et la sollicitation des diplômés dans le cadre des campagnes annuelles et majeures ainsi qu’en appuyant la recherche de financement du Réseau et la recherche de partenaires pour des ententes de privilèges pour les diplômés

Il est constitué d’office du doyen, du directeur du développement d’affaires, des relations externes et des relations avec les diplômés de l’ESG, du directeur du Bureau des diplômés, ainsi que de cinq à dix diplômés de l’École, d’un étudiant et à titre d’observateur, un représentant de la Fondation de l’UQAM.

École des sciences de la gestion

Reconnue pour la qualité de son enseignement pratique, l’excellence de sa recherche appliquée et sa présence internationale, l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) affirme son leadership par une vision audacieuse et porteuse d’avenir.

Coordonnées

École des sciences de la gestion
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 3X2